Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juin 2007 4 07 /06 /juin /2007 13:57
 
LE PIED :
 
Le pied est un merveilleux dispositif biologique qui offre stabilité et équilibre à l’ensemble du corps et qui permet d’exécuter une infinité de mouvements comme marcher, courir, sauter…
Cet extraordinaire contrôle est rendu possible par les nombreuses terminaisons nerveuses qui déterminent aussi bien la sensibilité superficielle (tactile, thermique) que profonde qui permet d’analyser les informations nécessaires à la marche (équilibre, gestion musculaire). La sensibilité profonde se développe entre 9 et 12 mois. C’est à partir de ce moment que bébé commence son apprentissage de la marche.
Ce que de nombreux parents ignorent, c’est qu’une chaussure trop petite n’est pas douloureuse pour un enfant. En effet, la couche adipeuse qui englobe encore son pied inhibe la sensibilité à la douleur et la pression, pouvant ainsi causer chez l’enfant mal chaussé des échauffements, blessures, voire une déformation indolore du pied car le pied d’un enfant s’ossifie relativement tard, vers l’âge de 6 ans environ.
 
A la naissance : le pied est ossifié à 25%. C’est une mosaïque de cartilages : les zones ossifiées sont visibles.
Jusqu’à 3 ans : l’ossification du pied se fait à partir de points d’ossification primaires. Parallèlement, une ossification secondaire se produit, complétant l’ossification primaire.
Vers 5/6 ans : toute l’ossification est présente. La croissance va continuer non seulement en longueur mais aussi en hauteur, avec des changements de proportions et d’orientation de surfaces articulaires.
Vers 10 ans, le pied aura effectué environ 80% de sa croissance.
 
La croissance du pied :
On constate, chez l’enfant de 1 à 3 ans, une progression d’une pointure tous les 2 mois, de 0 à 15 mois, et tous les 2 à 3 mois de 2 à 3 ans.
Entre 9 mois et 24 mois le pied grandit rapidement (environ 25 mm). Contrôler la pointure tous les 2 à 3 mois permet de suivre sa croissance et d’adapter la chaussure. Par la suite jusqu’à 5 ans le pied grandit de 1 cm par an environ.
 
AGE
PLAGE DES POINTURES
MOYENNE
 
7 à 12 mois
1 an ½
2 ans
2 ans ½
3 ans à 3 ans ½
4 ans à 4 ans ½
5 ans à 5 ans ½
6 ans à 6 ans ½
7 ans à 7 ans ½
8 ans à 8 ans ½
9 ans à 9 ans ½
10 ans à 10 ans ½
 
 
17 à 19
21 à 24
23 à 26
24 à 26
24 à 29
26 à 29
26 à 33
29 à 32
31 à 32
32 à 33
33 à 35
34 à 38
 
18
22
24
24 ½
26
27 ½
29
30
31
32
34
36
 
 
 
LES PREMIERES CHAUSSURES :
 
La question de la première paire de chaussures pour votre bébé est à se poser au moment ou il commence à se mettre debout (entre 7 et 12 mois).
La CHAUSSURE DE PARC est idéale pour cette période d’apprentissage. Les premières chaussures doivent être parfaitement conçues et adaptées aux pieds de votre enfant. Elles doivent être légères pour ne pas gêner l’enfant qui n’est pas encore musclé, et avoir une semelle souple et antidérapante, ainsi qu’un contrefort semi-rigide pour permettre à l’enfant de découvrir ses appuis et trouver son équilibre. Elles doivent également être montantes pour offrir un bon soutien sans serrer et pour éviter de les déchausser facilement, comme cela pourrait se produire avec des chaussures basses, inadaptées pour les petits pieds encore maladroits. Quant aux matières, il vaut mieux qu’elles soient naturelles et douces, comme le cuir ou le tissu, afin de laisser la peau respirer.
L’important à ce moment là est que bébé se sente en confiance et qu’il conserve la souplesse de sa cheville pour trouver son équilibre. Il pourra même faire ses premiers pas avec, cela lui permettra de consolider sa stabilité.
Attention néanmoins à ne pas priver les pieds de bébé des nouvelles expériences qu’il peut vivre par le toucher (agripper, sentir la différence entre l’herbe, le carrelage, la moquette…). Il est donc utile de le laisser pieds nus un peu de temps chaque jour !
 
 
LES CHAUSSURES DE MARCHE :
 
Après les « pré-marche », il faut choisir des CHAUSSURES DE MARCHE. Celles-ci sont particulièrement conçues pour aider l’enfant qui débute dans la marche en position debout (renforts latéraux, semelle souple antidérapante, tige haute, contrefort rigide allant bien vers l’avant, galbe du talon, bout dur protégeant les orteils mais n’entravant pas leur mouvement…).
Attention, la morphologie du pied étant différente chez chaque personne, et contrairement à certaines idées reçues, les voûtes ou soutiens plantaires trop prononcés et disposés de façon arbitraire dans les chaussures vont gêner la croissance naturelle des muscles et des ligaments. Il faut rappeler que l’enfant a un pied plat physiologique, il est donc important de ne pas avoir dans les chaussures des soutiens ou voûtes plantaires qui vont gêner le développement naturel des muscles souteneurs de voûte. Progressivement, les muscles et les tendons du pied vont se développer et se renforcer pour arriver à un premier niveau de stabilité autour de l’âge de 4 ans. C’est en particulier à cet âge que l’on peut savoir si l’enfant a ou non les pieds plats et entreprendre alors seulement un traitement approprié.
L’anatomie du pied (forme du cou-de-pied, largeur, volume…) est un critère important dans le choix du modèle. Ce sont les chaussures qui doivent s’adapter au pied de l’enfant et non l’inverse (c’est la notion de « chaussant »). Pour cela, le laçage doit être systématiquement préféré aux systèmes de scratch, même si ceux-ci sont plus pratiques lors de la mise en place de la chaussure. L’avantage majeur du laçage est de compenser une tige pouvant ne pas être trop souple ou insuffisamment ajustée à la largeur du pied. Si les fermetures par auto-grippant sont utilisées, il est préférable qu’elles aient un retour.
 
 
A PARTIR DE 3 ANS :
 
Votre enfant va grandir et prendre en moyenne 2 à 3 pointures par an (1 à 2 pointures par an au-delà de 6 ans). C’est à ce moment là qu’il pourra se chausser avec des modèles à tige plus basse, mais où le contrefort est toujours présent afin de maintenir le pied et procurer un confort optimum. Attention également à toujours privilégier les matières naturelles et douces, comme le cuir ou le tissu, afin de laisser la peau respirer.
  
D'autres informations sont disponibles sur le site de l'Union Française pour la Santé du Pied et de la Podologie :
 
logo-UFSPP.gif



LES SYMBOLES :
 
                                                                
 
La tige ou dessus de la chaussure
La doublure et la semelle de propreté
La semelle extérieure
                                                                 
 
Cuir : cuir, croûte de cuir, articles dont la couche d'enduction n'excède pas 0,15 mm
Cuir enduit : articles dont la couche d'enduction est supérieure à 0,15 mm
Textile : textiles naturels, textiles synthétiques tissés ou non
Autres matériaux : caoutchouc, élastomère, synderme, synthétique, bois...
  
 
LES CONSEILS D’ENTRETIEN :
 
LE CUIR LISSE A CIRER :
L’entretenir avec un cirage classique de la couleur du cuir.
Si le bout est râpé, reteindre le cuir avec des crèmes teintantes.
 
LE NUBUCK :
Il faut le brosser avec une bosse dure, le nettoyer à l’eau savonneuse si il est très sale et le laisser sécher à l’air ambiant. On peut passer ensuite une bombe de la couleur du cuir.
 
LA CROUTE VELOURS :
Brosser le cuir, le nettoyer à l’eau savonneuse si besoin, et laisser sécher à l’air ambiant.
Passer un imperméabilisant en bombe pour garder l’effet velours ou un cirage teintant imperméabilisant pour un rendu plus lisse.
 
LES CHAUSSURES EN TOILE :
Il vaut mieux éviter la machine à laver, qui peut dissoudre la colle entre la semelle et la tige.
Dans ce cas aussi, il vaut mieux nettoyer à l’eau savonneuse.
 

Partager cet article

Repost 0
Published by LE LOUP BOTTE

Présentation

  • : LE LOUP BOTTE Le spécialiste des chaussures pour enfants à La Roche sur Yon
  • : LE LOUP BOTTE Le spécialiste des chaussures pour enfants à La Roche sur Yon
  • Contact

Liens